• Catégories

  • My Twitter

Mass Media 3 vs Wikileaks 1

Les « medias incorporé » (par référence aux journalistes incorporés dans l’armée pendant la guerre d’Irak)  et le gouvernement américain étaient sur leur garde après la fuite vidéo sur l’assassinat des journalistes d’Aljazeera et quelques irakiens sans nom présent sur les lieux. Le silence des « medias incorporé »  étaient sidérant sur le sujet ; après tout ce n’était que des journalistes arabes (c’est déjà un non-sens pour certain, être journaliste et arabe est antinomique)  et quelques innocents irakiens (donc forcément pas si innocent que cela).

Et Wikileaks les a surpris encore plus avec les révélations sur l’Afghanistan. Je ne vais pas revenir sur les déclarations de panique ou autre stratégie d’évitement improvisée… Ce que je constate c’est qu’ils ont préparés une défense basé sur une communication orchestrée et structurée. La capacité d’apprentissage des « think thank » et autres stratégie de communication est proportionnel aux moyens colossaux dont ils disposent. Je vais tenter d’expliquer cela à travers des exemples simples.

  • Warmongering 1 – Wikileaks 0
    Le grand public a découvert que tous les pays arabes amis voulaient en découdre avec Iran. L’axe classique Arabie-Saoudite, Egypte, Les émirats et consort ont eu droits à leurs lots de révélation diplomatique sur ce fait. A quel point ils ont peur, à quel point les iraniens sont fourbes, a quels point ils détestent les iraniens, à quel point les iraniens sont dangereux… L’implication de l’allié israélien demandant une politique plus dur face à l’Iran vient compléter le tableau de cette alliance contre-nature qu’on trouve dans des articles à peine plus fouillé que d’habitude ; on va dire ce que les spécialistes savent déjà.
    C’est la réaction Israélienne qui a mis en évidence la belle opportunité offerte par Wikileaks. Ils ont officiellement affiché la légitimité d’une attaque contre l’Iran en se basant sur la logique imparable de « tout le monde pense tout bas ce qu’eux ils disent tout haut ».  Regardez ces pays arabo-musulmans qui vivent sous la menace des Perses ; s’ils avaient la force, ils auraient attaqués.
    De plus cette légitimation, se confirme par d’autres canaux. Ça c’est un truc que je vous donne : si vous voulez vérifier comment on communique sur un sujet ou comment on veut faire passer une pilule, vous verrez qu’il y a plusieurs manière différente de communiquer sur le sujet TOUT EN DISANT LA MEME CHOSE  et ceci via différent canaux : diplomatiques, des intellectuels, films, reportage, journaux écrits; orchestré plus ou moins autour d’une période.
    Un exemple probant de cette confirmation est le blog suivant qui vient confirmer une information par le biais du FBI. Cela ne veut pas dire que le bloggeur ou journaliste est un collaborateur du plan, il n’est pas nécessairement conscient de l’info qu’il diffuse à travers son blog (en tout cas je laisse le bénéfice de doute a certain, même si ici il s’agit du Figaro). Il analyse une autre information tout en confirmant indirectement le sens voulu : le danger iranien.
    Le hasard du calendrier veut aussi que ce vent martial en faveur de la guerre se passe juste avant le début des négociations de la dernière chance !
  • Sex Scandal 2 – Wikileaks 0
    Les attaques personnels « accusation de viol », dissidence entre le groupe,…
    Quoi de mieux que un violeur anarchiste qui essaye de déstabiliser le monde ? Fini le méchant de James Bond, riche et plein d’ambition autoritaire, c’est tellement « has been ». Un anarchiste violeur est tellement plus cool ! En plus les membres de son groupe font (ou vont faire) scission  pour créer un autre groupe à cause de sa personnalité et sa stratégie (certainement fourbe).
    Je n’en sais rien si c’est un violeur ou pas, laissons la justice faire son travail ! C’est quand même la première fois que je vois un mandat d’arrêt d’Interpol dans une affaire pour viol dont il n’est pas condamné mais doit être entendu ! C’est du pain bénit, les histoires liées au sexe :
    – Qu’est-ce que le public retient de Woody Allen ?
    – Ah, ce pervers qui a épousé sa fille adoptive ?
    – Mais il fait quand même des bons films ?
    – Ah, bon ? Je ne sais pas ça me dégoute, je ne peux pas voir ses films.
    Une fois une image associée aux sentiments, surtout négatif, ancrée dans la tête des gens, voilà qu’ils réagissent avec leurs tripes aux moindres stimuli… bye bye la raison.
  • Wikileaks 1 : Stratégie de compte-goutte – Mass Media 2
    Cette stratégie de diffusion de documents au compte-goutte est mieux pensée que la précédente sur l’Afghanistan. Par le simple fait qu’à chaque révélation, il y a un petit effet de rappel. Le vent médiatique était vite retombé deux semaines après la révélation de l’entièreté des documents. L’effet qu’est-ce qu’on va encore découvrir est palpitant et les infos focalisé sur un sujet plus marquantes.
  • Banalisation 3 – Wikileaks 1
    Finalement ce n’est pas si grave ce que révèle Wikileaks, un peu banal quoi. On sait tout cela au fond. Que la Russie soit un pays de mafiosi, Sarkozy émotionnellement instable, Iraniens dangereux,…  on s’en fout quoi. Et si les américains avaient fait cela eux-mêmes ? C’est trop gros pour être vrai… Entre banalisation, incrédulité voir même la complexité des enjeux qui nous dépassent, il y a des réactions de simplifications mentales tout à fait légitime mais ô combien dangereuse pour nos démocratie. Pour comprendre tout cela il n’y a pas que l’envie : il faut du temps, le temps c’est de l’argent et pour avoir de l’argent je travaille donc je n’ai pas le temps ; donc je n’ai ni le temps ni assez d’argent pour m’occuper du monde après des heures du boulot… c’est banale au fond comme problème.

Il y a encore beaucoup à écrire sur je sujet et certainement encore pas mal de lectures. L’important ce n’est pas que j’ai raison ou tort dans ma façon de voir les choses, l’important c’est que cela suscite des questions en vous ! A vous de faire vos propres recherches pour vos propres réponses si vous avez de l’argent… ah ! Pardon, du temps.

Voilà encore une analyse du blog du soir intéressante, les analyses sont bien trop rare dans ce monde de depeche et un article du Guardian.