• Catégories

  • My Twitter

Pour Nicolas Sarkozy, « si certains n’aiment pas la France, qu’ils ne se gênent pas pour la quitter »

M. Sarkozy a encore frappé et il ne frappe pas dans le vide. Il frappe fort la conscience et l’inconscience. Quoi de mieux que une phrase qui parait réfléchi et logique !

 « Ah ! Comme il a raison, c’est bête je n’y avais pas pensé avant ! Pourtant c’est tellement simple. » Diront ceux qui auront atteint le nirvana de l’illumination intellectuel de la « Solution » en entendant cette phrase.

 Raccourcis intellectuel et simplification des idées sans oublier une pointe de démagogie, voila le secret de la réussite du populisme.

 Analysons un peu cette phrase…

Un français de souche a-t-il le droit de ne pas aimer son pays ? Si oui il fait certainement parti d’une minorité de français. Mais ce français en question où ira-t-il ?

En allant plus loin un français d’origine étrangère a-t-il le droit de ne pas  être d’accord avec une loi de son pays en tant que citoyen ? Où sera-t-il perçu de facto faisant partie d’une minorité  n’aimant pas la France ? D’où la nécessité qu’il la quitte !

 Cette phrase complète une autre phrase :

 « On ne peut pas demander à un pays de changer ses lois, ses habitudes, ses coutumes tout simplement parce qu’elles ne plaisent pas à une infime minorité. »

 En psychologie pour le cerveau reptilien, le changement est perçu comme un danger de mort. Vous avez bien lu « cerveau reptilien » c’est-à-dire la partie la plus instinctif du cerveau et certainement la moins raisonnable. Voila ou se situe ce discours, au niveau du cerveau reptilien. Surtout ne pas changer ! Surtout ne pas se remettre en question !

 Est-ce que la psychologie collective de la majorité en France est traumatisée à telle point que le moindre changement est perçu comme un danger de mort ? A partir du moment où une société, qui se veut démocratique et moderne, ne peut pas accepter le changement ou la remise en question, elle n’a de l’avenir que dans le conservatisme pur et dur.

 Car la voix de la minorité dissidente n’est pas toujours celle d’une population d’origine étrangère. Dans le futur France de M. Sarkozy il n’y aura pas de place pour une opposition « Française ». Toute société fascisante a commencé par nier le droit de ses minorités avant de s’en prendre à ses propres individus.

  Pour être pessimiste je dis :

 L’avenir de la démocratie est le Populisme et l’avenir du Populisme est le Fascisme !

 Liens de l’article: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-764638,0.html

Publicités

3 Réponses

  1. Une excellente analyse, bien dit ! 🙂 tout à fait d\’accord avec toi…
     
    N.

  2.  
    Un site assez interessant "Politic\’Art" dont le titre résume bien "La politique c\’est l\’art d\’empecher les gens de se meler de ce qui les regarde" et qui propose des videos débats politiques notamment….
     
    Le site : http://www.politic-art.com/

  3. C\’est pas mal ce site… j\’aime le concept!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :